...A Sa Gloire, Ses Œuvres, Ses Délires,... Cons se le disent !!! ...Since 7 mars 2002

jeudi 25 octobre 2018

L'Empereur construit un bidonville...

...pour le projet DTC-MOD15 !
Rappel de l'épisode précèdent... Après l'avoir vu au Worlds de Lisbonne Nous voulions réaliser un bidonville africain comme celui-ci qui est magnifique !
Et c'est ainsi qu'est né le projet d'escarmouche moderne.
Oui la marche est haute et Nous Nous sommes lancé tout de même !
Les Ateliers Impériaux ont donc travaillé H24... voici comment :
D'abord il fallut réaliser une maison témoin... ou plutôt dans Notre Cas un taudis témoin !
Voici les 4 murs en carton de calendrier.
Impérial Astuce : la hauteur de ceux-ci est la largeur de la règle... ça faisait un peu plus de 3cm, ce qui Nous convient, mais surtout ça accélère les mesures et Nous sommes favorable au Taylorisme !
Nous y perçons quelques ouvertures pour fenêtres et portes.
Quelques encoches, un coup d'colle et des tronçons de cure-dents pour simuler des poutres en bois qui dépasseront du mur et aiderons à tenir les tôles ondulées (comme les vaches ?)
Pour cette première série, Nous dégradons quelques murs... sur les futures séries, Nous augmenterons ces écorchures !
Nous découpons des tôles ondulées (comme les vaches ? Nous ne Nous en lassons pas de cette très mauvaise blague !) selon des tailles différentes... Nous prenons le parti pris de ne pas établir de norme pour leur découpe. En effet, en posant la règle sur le papier ondulé, Nous risquerions de l'abîmer.
Nous procédons à leur collage, lui aussi sans méthode particulière et avec un effet désordre que Nous aimons !
Pour finaliser Notre Oeuvre, Il Nous faudra des objets pour peser sur ces tôles... Nous lançons donc Nos Ateliers Impériaux à la recherche de pierre, bidons, pneus, poutres, poutrelles,...
Les pneus sont le plus difficile à dégoter... Nous faisons quelques essais en dépouillant les bagnoles des gosses... mais après quelques cris et larmes Nous rendons les pneus à Notre Impériales Marmailles. Aucune magnanimité dans ces geste... l’échelle n'y est pas! les pneus sont trop grands !
Puis un nouveau coup d'colle, blanche celle-ci, avec du sable pour texturer les murs.
Passons à la turlure... mais quelles couleurs choisir ?
Pour les murs une base de marron qui sera éclaircie.
Et pour les tôles, un rouge rouille... mais ce sera que pour le toit du taudis témoin... les autres toits seront réalisés avec des tôles de couleurs différents !
Bien sûr, ce n'est pas fini... il faudra quelques brossages et lavis pour un meilleur rendu !
Mais, il faudra encore patienter pour voir le résultat final !
Fort de cet essai réussi... oui, vous ne le voyez pas ici, mais avec les finissions c'est top !

Nous Nous lançons dans la production de masse en trois lots et voici le premier qui comprend 8 masures !
 les Impériaux Ateliers vrombissent d'activité !
Et innove avec maison à étage et appentis...
Comme indiqué plus haut, Nous ajoutons une touche de noir...
...et un lavis pour salir et vieillir les tôles.
Un brossage permet de finaliser Nos Œuvres !
Mais le résultat final sera pour un autre article !
Et comme l'écrit Notre Ami le Marquis... La suite...SVP!!

8 commentaires:

  1. J'aime beaucoup l'idée, et la réalisation est très sympa, ça parait simple et très efficace, en tout cas réaliste et très atmosphérique... Bref, du beau boulot!

    RépondreSupprimer
  2. Mais quelle imagination votre Majesté!!! et surtout quelle habileté pour transformer quelques bouts de carton en une favela de Rio...!! Samba!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marquis !
      Apparemment chacun y voit ce qu'il veut... l'Afrique pour les uns, Brazil pour Votre Noblesse !
      :-)

      Supprimer
  3. Mon assiduité passée pour le bois de Boulogne sans doute...;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui certainement, d'ailleurs Nous & nous connaissons la chanson... "promenons Nous & nous dans les bois, tant que Le marquis n'y est pas !
      ;-)

      Supprimer